Fiche métier Assistant technique : missions, compétences, formations | Expectra

Assistant technique (f/h)

Métiers du secteur Assistanat et Support

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo

Porter assistance, satisfaire des clients sur des questions techniques, gérer des réclamations éventuelles : telles sont les larges prérogatives d’un assistant technique. Très axée sur la communication et la satisfaction client, son activité se retrouve aussi bien dans le secteur de l’industrie que dans celui des services, les bureaux d’études ou les collectivités, avec des missions qui peuvent diverger selon le type d’employeur.

Les missions de l’assistant technique

L’assistant technique est au secrétariat ce que le technico-commercial est à l’activité vente : il est amené à intervenir essentiellement sur des questions techniques. Electricité, logistique, informatique, agroalimentaire : quels que soient les produits vendus ou les services rendus par l’entreprise, il renseigne les clients qui le souhaitent, leur apporte une aide technique, réceptionne les éventuelles réclamations. Si problème technique il y a, charge à lui de l’analyser et de déterminer les solutions possibles, en collaboration avec une équipe technique. Si la résolution implique l’envoi d’un produit ou d’une pièce, il assure le suivi de la réception commande jusqu’à la résolution du problème. Il peut aussi se faire aider par une équipe technique ou le service opérationnel concerné. Assistant technique est essentiellement une activité de bureau, dont le téléphone et la rédaction de courriers ou mails sont omniprésents.

Savoir-faire et savoir-être

Au quotidien, l’assistant technique fait l’interface entre son employeur et les clients. Par conséquent, il possède une bonne aisance relationnelle en toutes circonstances, y compris lorsque le client est mécontent ou que le problème technique s’avère complexe à résoudre. Réactif, dynamique, il a le sens des priorités et sait faire preuve de rigueur et d’organisation. Par ailleurs, l’assistant technique maîtrise les outils informatiques de base : traitement de texte, tableur, Outlook… Il possède aussi quelques connaissances dans les logiciels de conception et de dessin assisté par ordinateur (CAO et DAO). Selon la taille de l’entreprise, son secteur d’activité et son rayon d’action, il peut aussi être amené à communiquer dans une langue étrangère, notamment l’anglais.

Quelles formations pour devenir assistant technique ?

L’accès au poste d’assistant technique débute au niveau Bac +2 :

  • DUT Gestion des entreprises et des administrations
  • BTS Assistance Technique d’Ingénieur (ATI)

La poursuite d’études au-delà est possible sur des secteurs bien spécifiques, exemple : la Licence pro Assistant et Conseiller Technique en Énergie Électrique et Renouvelable (ACTEER), jusqu’à l’obtention d’un diplôme d’ingénieur pour une évolution professionnelle facilitée.

Dans quel secteur d’activité peut-il exercer ?

Les postes d’assistant technique se retrouvent dans de nombreux domaines et structures : aussi bien dans les entreprises industrielles que dans les sociétés de services, les bureaux d’études et d’ingénierie, les hôpitaux ou cliniques, les organismes de recherche ou encore les collectivités…

Ses perspectives d’évolution

Un assistant technique compétent et doté de quelques années d’expérience réussies peut espérer évoluer vers une fonction de chef de groupe technique ou de responsable technique. Selon sa capacité à assumer des responsabilités, il peut aussi accéder à un poste de responsable administratif ou de gestionnaire de projets.

Salaire : Quelle tendance en 2016 ?

Consultez notre baromètre des salaires 2016
Note : l’utilisation du masculin est choisie pour des fins de lisibilité et inclut le féminin.

offres du métier

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus | Ne plus afficher ce message

fermer