progress bar

manager : comment refuser une augmentation ?

#bien-être au travail #conseil #motivation

Si le management n’est pas toujours un long fleuve tranquille, la tâche devient encore plus ardue, quand vous devez annoncer à un collaborateur que son augmentation de salaire ne pourra pas lui être accordée… Et cela d’autant plus alors que la France est confrontée à une inflation galopante depuis quelques mois. Comment expliquer ce refus sans démotiver votre interlocuteur ? Tour d’horizon des bonnes pratiques.

Engagez le dialogue

Tout d’abord, votre collaborateur ne doit pas rester sur un simple refus. En tant que manager, vous vous devez de lui expliquer pour quelles raisons vous ne pouvez pas accéder à sa demande

  • performances insuffisantes,
  • objectif fixé lors de l’entretien annuel non atteint,
  • contexte économique défavorable,
  • attitude contre productive,
  • augmentation collective prévue à un autre moment de l’année… 

Soyez honnête et appuyez vos propos sur des faits concrets et factuels pour motiver votre refus. Un silence ou un manque d’explication risquerait en effet d’être considéré comme un manque d’intérêt de votre part et d’engendrer chez votre collaborateur des tensions, un sentiment de frustration et surtout de la démotivation. Éviter une confrontation ne ferait qu’aggraver la situation.

Soyez dans l’écoute et l’empathie

Au cours de l’entretien, soyez diplomate et accueillez ses émotions avec bienveillance et empathie. Devant ce refus d’augmentation, votre collaborateur sera forcément déçu et pourra éprouver un sentiment d’injustice, voire de colère à votre égard. Pour contourner cet écueil, faites-lui comprendre que vous entendez parfaitement sa déception et son mécontentement. 

expectra expert de vos métiers commercial & marketing.

en savoir plus

  • Mettez-y les formes avec la méthode DESC qui est un outil qui permet de mettre en place une communication constructive. Celle-ci se décompose en quatre étapes : décrire les faits, exprimer ses sentiments, spécifier des solutions, puis conclure de façon positive. Argumentez par exemple de cette façon : « Je constate que tous les objectifs fixés n’ont pas été atteints. Je regrette fortement de ne pas pouvoir accéder à ta demande d’augmentation et j’en suis désolé. Je te propose d’en discuter afin d’étudier avec toi les freins à ta progression. De cette façon, nous pourrons chercher des solutions et faire évoluer la situation dans les mois à venir ». 

Annoncer une réponse négative exige ainsi de faire preuve d’une certaine délicatesse.

  • Laissez votre collaborateur s’exprimer afin qu’il expose son ressenti face à ce refus et son interprétation à ce sujet. Même si celui-ci n’a pas atteint l’objectif fixé par l’entreprise, n’hésitez pas à reconnaître les efforts qu’il a fournis tout au long de l’année. Pour rester motivé, ce dernier ne doit pas en effet se sentir sous-estimé.

un homme à son bureau, devant son ordinateur

Réfléchissez aux pistes d’amélioration

L’objectif ? Établir un plan d’action pour donner dans la mesure du possible une suite favorable à sa demande dans l’avenir. Dans cette optique : 

  • Fournissez-lui des axes d’amélioration qui seraient capables de justifier à plus ou moins long terme l’augmentation demandée. Bien entendu, ne faites pas de promesses que vous seriez en incapacité de tenir. Vous ne feriez qu’accentuer les choses en termes de démotivation. 
  • Fixez-lui un nouvel objectif, réfléchissez ensemble au moyen d’y arriver et n’hésitez pas à lui proposer une formation pour qu’il développe de nouvelles compétences. Grâce à ce nouveau challenge concret à relever, votre collaborateur aura sans aucun doute envie de se dépasser et se sentira reboosté pour les semaines à venir.

Donnez des perspectives et proposez un nouveau rendez-vous

Ne laissez pas votre collaborateur sur une note négative sans lui donner de l’espoir pour l’avenir, cela ne ferait qu’accroître ou cristalliser la frustration. Terminez l’entrevue de manière positive en offrant à votre collaborateur des perspectives meilleures. 

  • Mettez-vous ainsi immédiatement d’accord sur la date à laquelle la situation pourra être réévaluée. L’objectif étant clairement de garder votre collaborateur motivé avec des perspectives proches. Si vous avez refusé l’augmentation uniquement en raison de contraintes budgétaires, n’hésitez pas à faire preuve d’ouverture afin de reconnaître la qualité de son travail effectué. 
  • Pour l’encourager, le récompenser et éviter qu’il ne se désengage totalement de ses missions, proposez-lui d’autres alternatives, telles que des horaires plus flexibles, des avantages en nature, une voiture de fonction, une prime sur objectifs, un remboursement des frais de transports, une amélioration de son cadre de travail, des journées en télétravail… 

💪 Essayez de chercher un terrain d’entente pour apaiser les tensions et trouver un compromis pour satisfaire l’autre partie en concluant sur une note d’optimisme.

Et plus encore 

Refuser une augmentation est une étape difficile à passer pour le manager comme pour le managé. Source de stress, ce type de discussion peut rapidement déborder.  

Alors, apprenez à rester maître de vos émotions grâce aux conseils d’Armelle Gautier, consultante psychologue en prévention des risques psychosociaux.

manager : comment refuser une augmentation ?

à lire aussi

comment répondre à l’épineuse question des prétentions salariales ?

lire l'article

chargement de l'article suivant

tous les articles sont affichés !

vous aimez nos articles ?

abonnez-vous à notre newsletter.

En inscrivant mon adresse email, j'accepte de recevoir les newsletters du blog Expectra.

envoyez cet article par mail.