Fiche métier Contrôleur de gestion : missions, compétences, formations | Expectra

Contrôleur de gestion (f/h)

Métiers du secteur Comptabilité et Finance

  • Facebook
  • Twitter
  • Google Plus
  • LinkedIn
  • Viadeo

Copilote des responsables opérationnels dans la gestion de leurs activités et leurs prises de décision, le contrôleur de gestion leur fournit de précieuses informations comptables et financières. Une activité nécessitant une aisance à la fois dans la manipulation des chiffres et le relationnel.

Les missions du contrôleur de gestion

Fiche métier Contrôleur de gestionDe l’analyse et de la prévision : telles sont les deux actions clés menées par le contrôleur de gestion en poste. Il constitue une sorte de bras droit pour ses dirigeants en étant un copilote dans les manœuvres opérationnelles et stratégiques d’une entreprise. A partir d’éléments chiffrés tels que ceux donnés par les services commerciaux, il définit les objectifs d’une entreprise ou d’un département et propose aux responsables opérationnels un plan stratégique : niveau de production à atteindre, ressources à mettre en œuvre, etc. Au sein d’un grand groupe, le contrôleur de gestion aura une spécialisation : le budget (contrôleur budgétaire) ou la production (contrôleur de gestion industriel) par exemple. Dans une PME, ses fonctions sont élargies et vont de l’élaboration du processus budgétaire à la supervision comptable en passant par l’optimisation du système d’information, l’analyse et le reporting.

Savoir-faire et savoir-être

Pour réussir, un contrôleur de gestion doit être à la fois bon dans les chiffres et dans les lettres. Sa culture comptable et sa maîtrise de l’utilisation des systèmes d’information doivent être associées à une aisance relationnelle pour s’entendre aussi bien avec les comptables qu’avec les opérationnels, y compris parfois en anglais. Par ailleurs, le contrôleur de gestion est souvent confronté à des délais courts et à des situations pouvant générer du stress. Mieux vaut donc être organisé et savoir résister à la pression. Enfin, il lui faut savoir s’adapter à l’évolution régulière des normes comptables en vigueur, être curieux, ouvert sur le monde de l’entreprise dans sa globalité.

Quelles formations pour devenir contrôleur de gestion ?

S’il existe quelques cas de recrutement à partir d’un Bac +2 (BTS Comptabilité et gestion, Licence pro Contrôle de Gestion ou le Diplôme de Comptabilité et gestion), accéder à un poste de contrôleur de gestion nécessite le plus souvent un Bac +5 :

  • Diplôme d’école de commerce (spécialisation finance, contrôle de gestion)
  • Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion (DSCG)
  • Master Contrôle de gestion
  • Master Comptabilité-Contrôle-Audit (CCA)
  • Diplôme d’Institut d’études politiques

Dans quel secteur d’activité peut-il exercer ?

Le contrôleur de gestion est amené à évoluer dans un grand nombre d’entreprises différentes de tous secteurs d’activité. Au sein d’une PME, il peut chapeauter l’ensemble des activités comptables et financières. Dans un grand groupe, il est généralement rattaché à la direction administrative et financière et se spécialise sur une fonction : contrôle financier, budgétaire, industriel, etc.

Ses perspectives d’évolution

L’activité de contrôle de gestion peut conduire à de belles carrières dans les postes financiers. Parmi les perspectives d’évolutions possibles, les plus courantes sont celles menant vers des fonctions de directeur administratif et financier, directeur du contrôle de gestion ou encore directeur de centre de profit.

Salaire : Quelle tendance en 2016 ?

Consultez notre baromètre des salaires 2016
Note : l’utilisation du masculin est choisie pour des fins de lisibilité et inclut le féminin.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus | Ne plus afficher ce message

fermer