Soft skills CV - définition et conseils pour votre CV | Expectra
progress bar

Les Soft skills à mettre en valeur sur son CV

#conseil #employabilité #marché de l'emploi

9 décembre 2020

Et si le travail du futur se jouait dès aujourd’hui ? Et si vous aviez déjà en vous cette capacité qui fera la différence demain ? À travers l’expérience et le regard de Samuel Durand, spécialiste de la transformation au travail et du marché de l’emploi, nous vous proposons un focus sur votre capital humain. Nous faisons le point sur un des sujets tendances de l’univers des ressources humaines et des offres d’emplois : celui des soft skills.

Quels sont les soft skills les plus recherchées par les entreprises ?

Leadership, empathie, créativité, curiosité, motivation, adaptabilité… Les qualités personnelles, humaines et transversales de chacun, votre état d’esprit intéresse toujours plus les recruteurs. Si les compétences techniques restent importantes, rien ne l’est plus que l’humain aujourd’hui et dans le futur. Pour explorer l’après, repartons légèrement dans le passé.
Avez-vous déjà essayé d’imaginer l’avenir ? Sans forcément vouloir titiller le scénariste de science-fiction qui sommeille en vous, avez-vous remarqué comme l’imaginaire s’inspire souvent du présent ? De la voiture, nous envisageons celle volante ou autopilotée ; de la montre, un objet de communication connecté ; du programme informatique, l’intelligence artificielle. Pour certains même, le futur fait partie de leur présent : avant qu’une pratique ne se généralise, ils en font déjà l’usage.

Quels seront les soft skills indispensables demain ?

Selon Samuel Durand, expert du sujet et producteur du documentaire Work in Progress le top 3 des soft skills recherchées en entreprise sont :

expectra expert de vos métiers BTP & construction.

en savoir plus

  • La curiosité
  • L’empathie
  • L’autonomie

Par le biais de ses apprentissages, Samuel Durand nous livre en vidéo les 3 soft skills sur lesquelles capitaliser en 2021 et au-delà. Que vous soyez candidat, jeune diplômé, en recherche d’emploi, recruteur, manager ou managé, l’objectif est le même : rester à la pointe du marché de l’emploi. Et face à l’évolution du monde du travail (robotisation, automatisation, intelligence artificielle), ces qualités humaines sont une valeur sûre !

  • La curiosité : car cela permet d’être à la pointe des compétences. Une personne curieuse ne va pas rester sur ses acquis, mais va au contraire chercher à progresser par différents moyens mis à sa disposition. Être à jour et se mettre à la page. Cette notion de curiosité fait la différence entre 2 personnes « une qui reste bloquée dans le passé » et une autre qui va pouvoir « se tourner vers l’avenir et toujours aller chercher ce qui existe de mieux et ce qui est nouveau ».
  • L’empathie : cette valeur humaine, souvent considérée comme essentielle — à la structuration d’un groupe de personnes dans un objectif commun — fait partie du top 3 des soft skills. « Quand on est dans un contexte d’incertitude, où l’on n’a pas la possibilité de voir tout le monde, car l’on travaille à distance, les émotions passent beaucoup moins que lorsque l’on est en physique ». C’est pourquoi votre capacité à faire preuve d’empathie en milieu professionnel est importante. Il s’agira d’un facteur clé de succès pour un recrutement réussi. Le recruteur y accordera donc un intérêt particulier. Bien sûr, le déclaratif ne suffira pas pour le convaincre, n’hésitez pas à prendre des exemples concrets pour démontrer votre capacité à l’empathie lorsque vous travaillez en équipe. Vos exemples permettront au recruteur de vous imaginer au travail au sein d’un groupe ou d’une équipe de travail. Ce critère est d’autant plus important que la prise de poste peut se faire à distance « tout le monde n’a pas le même cadre de travail : selon si l’on est dans une maison de campagne ou dans un petit appartement par exemple » une personne qui va prendre le temps de comprendre le contexte dans lequel évolue les autres avant d’avoir une relation professionnelle est donc très recherchée en entreprise. C’est donc un atout de poids à bien valoriser lors d’entretiens de recrutement.
  • L’autonomie : aussi importante en entreprise qu’en dehors de l’entreprise, avec des « side projects » par exemple, quand on a envie de développer des projets qui nous font plaisir. La notion d’autonomie est très importante, car les entreprises doivent de plus en plus s’adapter et demandent donc aux employés d’être capable de « rebondir », de s’adapter, « on a besoin de gens qui disent beaucoup plus “Et” que “Mais”.

Comment mettre en valeur les soft skills ?

On le comprend aisément à travers cet interview, les soft skills (compétences douces) sont profondément ancrés dans chaque individu et vont évoluer avec lui. Si elles sont toutes aussi importantes que les “Hard Skills” (compétences dures ou compétences techniques), elles sont pourtant plus difficiles à démontrer que des compétences illustrées par un diplôme par exemple. C’est pourquoi il faut des outils pour mettre en valeur ces compétences sociales. C’est dans cette démarche d’accompagnement que la thématique Future of Work est réalisée “Le Future of Work est un ensemble d’outils, de bonnes pratiques, de processus et de tendances qui sont déjà le fait d’une minorité de personnes. Elles conjuguent le futur du travail au présent”. Le but est que demain, ce soit la majorité qui puisse maîtriser ces outils, ces process et ces compétences. En vue d’un enjeu global : améliorer la performance et la qualité de vie au travail. Le future of work souligne également des tendances qui préexistaient avant la crise de 2020 (nouveaux métiers ou modes de travail, digitalisation des processus par exemple). Il permet notamment de creuser l’obsolescence des compétences, c’est-à-dire que pour chaque métier ou outil, ce qu’on maîtrisait dans le passé peut devenir rapidement obsolète. Un exemple souvent présenté : dans la tech où les langages changent tous les ans, un développeur qui serait resté avec des compétences de 2017 ne serait plus à jour en 2021. Alors, pour traverser le temps, autant capitaliser sur des softs skills (compétences comportementales ou “douces”) qui favorisent les hard skills du moment (compétences techniques ou “fortes”).

Soft skills, marché de l’emploi et plus encore

Pour poursuivre la thématique du Future of Work, découvrez également le premier épisode des interviews Hors-Séries réalisées en marge du documentaire “Work in Progress”. Fort de ses 29 ans d’expérience à l’international, Frank Ribuot, président du Groupe Randstad France, y partage sa vision du Future of Work et la position de la France par rapport aux autres pays dans lesquels il a travaillé.
Comment présenter les soft skills dans un CV ?
En tant que compétences sociales, elles sont difficiles à “montrer sur papier”, c’est pourquoi quelques conseils sont nécessaires :

  • Faites la liste des choses que vous savez faire en dehors de vos expériences professionnelles. De préférence, focalisez-vous sur les sujets qui vous tiennent particulièrement à cœur et que vous faites régulièrement.
  • Maintenant faites la même chose, mais cette fois dans le cadre professionnel.
  • Relevez les compétences sociales que vous mettez en œuvre à travers ces “réalisations plaisirs” et “professionnelles”
  • Retenez 3 à 4 soft skills, que vous intègrerez dans la partie résumé de votre CV
  • Vous rédigerez ce bloc résumé en tâchant de faire le lien avec vos principales expériences professionnelles. Les recruteurs pourront ainsi contextualiser ces compétences.
  • N’oubliez pas de mettre en avant votre hard skills, les compétences techniques sont toujours des prérequis pour certains postes, il serait dommage de ne pas mentionner ces dernières.
  • Enfin, préparez vos réalisations probantes afin de pouvoir les raconter lors de votre entretien d’embauche.

Les Soft skills à mettre en valeur sur son CV

à lire aussi

Vie professionnelle : mes objectifs 2021

lire l'article

chargement de l'article suivant

tous les articles sont affichés !

vous aimez nos articles ?

abonnez-vous à notre newsletter.

En inscrivant mon adresse email, j'accepte de recevoir les newsletters du blog Expectra.

envoyez cet article par mail.