Congés payés dans le monde et pratiques en vacances | Expectra
progress bar

Le tour du monde des vacances et congés payés

#expatriation #productivité

5 jours

Vous attendez les vacances avec impatience pour briser la routine, sortir la tête du guidon et vous ressourcer ? Des millions de salariés à travers le globe nourrissent les mêmes fantasmes ! Mais au fait, comment se passent les congés annuels dans les autres pays ? Droits aux congés, nombre de jours, habitudes… Départ imminent pour un zoom vacances à travers le monde.

Durée des congés payés : qui sont les champions du monde ?

🏆 En termes de volume de congés annuels, on a coutume de placer les Français tout en haut du palmarès. Erreur ! Selon le site WolrdAtlas, c’est le Koweït qui détiendrait la palme des vacances à l’échelle mondiale, avec 30 jours de congés payés auxquels s’ajoutent 13 jours fériés.

Avec ses 25 jours de congés payés annuels (à l’instar du Danemark, de l’Autriche ou de la Suède), la France est toutefois en bonne place, même si elle n’est pas aussi généreuse que le Royaume-Uni (28 jours de congés payés). Si l’on compte les jours fériés, l’Autriche et Malte se hissent en haut du classement européen avec un total de 38 jours chômés, rapporte le journal Sud Ouest.

📉 Plusieurs pays asiatiques se retrouvent en revanche parmi les moins bien lotis en vacances : « aux Philippines et en Thaïlande, les travailleurs n’ont droit respectivement qu’à 5 et 6 jours par an » rapporte le quotidien.

Toujours mieux qu’aux Etats-Unis, où le concept de congés payés ne fait l’objet d’aucune législation… au pays de l’Oncle Sam, il faut donc s’en remettre au bon vouloir de son employeur pour profiter de l’été et avoir droit à des congés.

Vacances, vous avez dit vacances ?

🇺🇸 Plus surprenant encore, même si dans les faits une majorité d’employeurs américains accordent une dizaine de jours de vacances à leurs employés, la prise de congés est rare. « Même quand les Américains bénéficient de congés payés, ils ne les utilisent pas tous », explique Hannah Sampson du Washington Post, citant même un rapport qualifiant les Etats-Unis de « no-vacation nation » (la nation zéro vacances). La raison principale ? Le coût des vacances, rédhibitoire pour une majorité de collaborateurs.

🇯🇵 Même phénomène au Japon, mais pour des raisons différentes. Malgré 20 jours de congés payés par an (auxquels s’ajoutent 15 jours fériés), les salariés nippons n’en prennent en moyenne que… 8,8, selon une enquête publiée en 2017 par le ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, dévoile nippon.com. Soit, un peu plus qu’une semaine de congé par an. Pourquoi ? Un environnement de travail dissuasif, où les employés ont à cœur d’offrir une image de productivité parfaite. Prendre quelques jours de congés peut être mal vu. « Au Japon, une personne qui travaille jusque tard le soir et sans prendre congé a traditionnellement été considéré comme un employé sérieux et dévoué » affirme le site, tout en précisant que ce modèle est heureusement en train d’évoluer vers davantage d’équilibre travail/vie privée.

Partir en congés : plutôt plage ou plutôt montagne ?

Si en France les juilletistes et les aoûtiens convergent traditionnellement vers les côtes pour se dorer la pilule, à quoi ressemblent les destinations de vacances idéales dans les autres pays ?
Selon Business Insider, à l’instar des Français, les Turcs et les Britanniques choisissent de passer leurs congés au bord de la mer. Les Indiens privilégient quant à eux la fraîcheur des villes situées dans les montagnes, accessibles en train.
D’autres, comme les Australiens ou les Allemands, profitent de leurs semaines de congés pour voyager à l’étranger. Quant aux Suédois, saison estivale rime avec plein-air et camping au bord des lacs scandinaves.

expectra expert de vos métiers commercial & marketing.

en savoir plus

Période de congé : vacances studieuses ou déconnectées ?

Partir en vacances, c’est aussi un état d’esprit. Il est en effet dommage de s’allonger sur une plage paradisiaque à l’autre bout du monde pour consulter ses mails pro depuis son smartphone. Avec l’avènement du digital, travailler pendant ses congés est une (mauvaise ?) habitude qui se banalise, même dans les nations les plus adeptes du farniente.

⚠️ Ainsi, « 35% des Français acceptent souvent de travailler pendant leurs congés. Un nombre en forte augmentation » indique Clémence Boyer pour Les Echos. Pourtant, rien ne les y oblige : la loi Travail a imposé aux entreprises en 2017 d’instaurer un droit à la déconnexion, rappelle l’article.
Pionnière en la matière, la France s’est vue emboîter le pas par de nombreux pays, soucieux de garantir à leurs salariés une période de congés payés l’esprit tranquille.

Dans un article pour le site International Labor and Employment Law, Daniel Ornstein, Erika C. Collins et Jordan Glassberg indiquent que l’Italie, les Philippines, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, l’Inde, le Canada et l’Espagne ont tous récemment instauré des législations afin que les salariés aient le droit de se déconnecter des communications professionnelles en dehors des horaires de travail et pendant les vacances. Même la ville de New York aurait adopté une loi interdisant aux employeurs d’exiger de leurs employés qu’ils répondent aux appels et messages (sauf urgence) en dehors des horaires normaux.

Prendre des jours de congés : quelles bonnes pratiques adopter ?

💪 La déconnexion est un droit et il est crucial pour votre bien-être de le faire respecter. Pour des vacances sereines des deux côtés, n’hésitez pas à préparer vos collègues :

  • Ne laissez pas de dossiers urgents en souffrance ou d’importantes données cachées dans un fichier connu de vous seul.e,
  • Préparez au besoin un petit brief sur l’avancement de vos tâches et la marche à suivre en votre absence…

En bref, assurez-vous que vos collaborateurs n’aient pas besoin d’interrompre votre précieux temps de déconnexion !

💡 En tant que manager, vous faites face à un autre dilemme : comment gérer les vacances (et donc l’absence) de vos collaborateurs ? Là encore, la préparation est la clef.

  • Tout d’abord, anticipez les départs en congés dès le début de l’année, conseille Jean-Louis Miller dans un article pour L’Express.
  • Ensuite, édictez des règles (et informez-en vos collaborateurs) pour déterminer qui part quand en fonction de quels critères.
  • Organisez-vous d’avance pour assurer une permanence pendant l’été (et éviter l’effet « entreprise fantôme » !).
  • Enfin, ne négligez pas votre propre droit à la déconnexion et déléguez vos affaires courantes avant de partir vous-même en vacances.

Et plus encore :

Alors qu’on envisage de poser ses congés et prendre une semaine de vacances à telle date, voilà que la demande est refusée. Peut-on pour autant vous imposer ces jours de repos ? Zoom sur votre droit à congés payés !

Le tour du monde des vacances et congés payés

à lire aussi

QVT : 12 idées pour favoriser le bien-être des collaborateurs

lire l'article

chargement de l'article suivant

tous les articles sont affichés !

vous aimez nos articles ?

abonnez-vous à notre newsletter.

En inscrivant mon adresse email, j'accepte de recevoir les newsletters du blog Expectra.

envoyez cet article par mail.