Expectra

#3 mars 2018 : Business expériences

Sacha Picard General Manager France & new markets, The Jordans & Ryvita Company Vous avez fait appel à Expectra Search pour une création de poste l’an dernier : quel était l’enjeu de ce recrutement ? Nous cherchions un chef de produit grande conso, avec une expérience de 2 à 4 ans. En soi, c’est un profil assez classique. Notre microstructure de 5 personnes, en revanche, l’est moins, d’autant que nous sommes face à des géants sur le marché. Il s’agissait donc de trouver quelqu’un qui vienne d’une belle école de grande conso, qui ait envie d’intégrer une petite équipe et qui soit tout de suite opérationnel car nous n’aurions pas le temps de le former. Et tout cela, dans le courant de l’été ! Le défi a-t-il été relevé ? Oui. Après être venue nous rencontrer pour cerner nos besoins, la consultante Expectra Search nous a proposé une première sélection de profils, ce qui nous a permis d’affiner le brief. Nous avons finalement vu quatre candidats de très bonne qualité, tant sur le plan professionnel que relationnel. Les entretiens ont parfois été menés via Skype, les uns ou les autres étant en congés ! Au final, nous avons retenu une candidate dont l’intégration dans l’équipe s’est très bien passée. Quels points forts retenez-vous de cette expérience ? La réactivité d’Expectra Search, la pertinence des dossiers proposés et le bon suivi, même après le recrutement effectif. Mais aussi une grande souplesse sur les modalités contractuelles : les contraintes liées à notre appartenance au groupe Jordans & Ryvita n’ont pas été un frein. Jordans France assure le marketing et la commercialisation des céréales Jordans dans l’Hexagone et sur les nouveaux marchés. Cette structure de 5 salariés fait partie du groupe britannique « Associated British Food ».   [mea icon="plus" titre=""] Retrouvez l’équipe IT Expectra Search de Paris au 01 49 52 95 34 ou paris@expectrasearch.fr [/mea]

#2 février 2018 : Business expériences

Caroline Thiollier, Chef de service recrutement-gestion des carrières, Colas Rhône-Alpes Auvergne Quels sont, selon vous, les points forts d’Expectra Search ? Pour avoir travaillé avec d’autres cabinets de recrutement, et faire encore appel à différents prestataires, le premier point fort d’Expectra Search, à mes yeux, est la qualité des candidatures proposées. Les profils correspondent très bien aux besoins du poste et je sais que je ne vais pas perdre de temps à étudier les dossiers. Le suivi assuré pendant tout le processus est également à souligner. Comment qualifieriez-vous votre dernière expérience de recrutement ? Réussie et satisfaisante ! Nous recherchions un responsable administratif et comptable pour notre agence travaux de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire. C’est un profil compliqué à trouver d’une manière générale, et davantage encore dans le département. En outre, il s’agissait de remplacer une personne ayant passé de très nombreuses années dans l’entreprise et partant à la retraite. Le challenge pour la nouvelle recrue serait donc de taille, mêlant compétences métier, compréhension de nos problématiques comptables et administratives, mais aussi intégration dans l’équipe. Vous avez tout de suite pensé à Expectra Search ? J’ai engagé des recherches moi-même, en passant des annonces, mais ma charge de travail était telle que j’ai préféré me faire accompagner. Au final, ce choix s’est révélé judicieux, en termes de délai et de pertinence : nous avons signé avec un homme qui convient parfaitement au poste, et cela se passe très bien. D’ailleurs, nous avons à nouveau sollicité récemment Expectra Search ; cette fois, pour recruter des responsables de bureaux d’études.   La filiale Rhône-Alpes Auvergne de Colas réalise de nombreux chantiers de construction et d’entretien d’infrastructures de transport, ainsi que des aménagements urbains. Avec plus de 3 700 collaborateurs, Colas Rhône-Alpes Auvergne est présente dans le quart sud-est de la France à travers 50 établissements travaux, répartis sur 14 départements. [mea icon="plus" titre=""]L’équipe du bureau expectra de Lyon est à votre écoute et disposition. lyon@expectrasearch.com[/mea]  

Expectra Search partenaire de Storexpert 2018 à Lyon

expectra search sera présent au salon Storexpert à Lyon - Eurexpo les 31 janvier et 1er février 2018.

Organisé par Delta Force (un groupement d’experts au service des agriculteurs. Delta Force regroupe des distributeurs de matériels agricoles choisis parmi les meilleurs, et les mieux implantés localement)  ces journées regroupent les adhérents autour de nombreux ateliers et partenaires. Le salon sera agrémenté d'une souirée à l'occasion des 40 de Delta Force.
Retrouvez expectra search et ses équipes  sur le Pôle Services du salon.

#1 janvier 2018 : business experiences

Béatrice Dupré, Responsable Ressources humaines, Groupe 3S   Vous avez fait appel à Expectra Search pour le recrutement d’une responsable de paie. Quelles sont les raisons de ce choix ? Le Groupe 3S travaille depuis longtemps avec Expectra pour des missions d’intérim en comptabilité et paie, dont beaucoup ont d’ailleurs débouché sur des CDI. Ce partenariat, vrai et constructif, nous donne entière satisfaction. Quand Frédéric Miquel, notre interlocuteur, nous a présenté la nouvelle offre Expectra Search, il tombait sous le sens que nous ferions appel au cabinet de recrutement le jour où un besoin se présenterait. C’est ce qui s’est passé fin 2016. Était-ce un recrutement compliqué ? Recruter un responsable de paie pour gérer un service de 6 personnes traitant environ 2 000 bulletins de salaire n’est jamais chose facile car les profils sont rares. Par ailleurs, dans notre métier, il faut beaucoup de souplesse et d’anticipation. L’entreprise est en développement permanent et le corps social est composé de populations très différentes, avec pas moins de sept conventions collectives.  Comment s’est déroulé le processus de recrutement ? Entre la définition du besoin et le recrutement, il s’est écoulé environ 2 mois et demi, avec un suivi et une disponibilité sans faille de Frédéric Miquel. Il nous a présenté trois dossiers de candidature très bien travaillés. Tous les points spécifiques de notre demande avaient été pris en compte. Nous avons finalement recruté une candidate qui s’est parfaitement intégrée dans le poste. Quelle a été la clé du succès, selon vous ? La très bonne connaissance de l’entreprise et de ses procédures a été un grand atout. Frédéric connaissait même l’équipe que la personne serait amenée à piloter, pour en avoir recruté la plupart !   Le Groupe 3S/ALYZIA offre une palette très variée de services pour les entreprises, aéroports et  compagnies aériennes : assistance en escale, nettoyage et services divers (gestion base taxis, parc de chariots, assistance PHMR, déneigement de piste et dégivrage avions). Il compte 5 000 salariés en France, à travers une cinquantaine de sociétés.   L’équipe du bureau expectra de Toulouse est à votre écoute et disposition. toulouse@expectrasearch.com

EURO 2016 : 63% DES DRH CRAIGNENT UN IMPACT SUR LE TAUX D’ABSENTÉISME

Quel sera l'impact de l'Euro 2016 sur la vie des entreprises ? Le cabinet Robert Half a interrogé 200 DRH français... Selon  les DRH français, il y a de grandes chances pour que des salariés ne se rendent pas au travail les lendemains de match. En effet, lorsqu’on leur demande s’ils pensent que des collaborateurs peuvent se faire porter pâle ou trouver une excuse pour ne pas venir au travail le lendemain d’une manifestation sportive, la réponse est positive pour 63% d’entre eux, et il y a même 15% des interrogés qui pensent que cela est très probable. Les salariés français meilleurs « élèves » que leurs voisins européens La même enquête menée auprès des managers belges, britanniques et allemands révèle des chiffres sensiblement plus élevés. 69% des managers belges pensent qu’il est possible que les collaborateurs trouvent un moyen de s’absenter les lendemains de soirées sportives. Ils sont 73% au Royaume-Uni et ce chiffre grimpe à 79% pour les allemands. Malgré le risque d'absentéisme, les grandes manifestations sportives restent un bon moyen de souder les équipes. 43% des répondants estiment que le fait d’organiser un événement interne autour d’une manifestation sportive de ce type, comme de retransmettre les matchs, permet d’augmenter la motivation des collaborateurs. Ils sont également 33% à considérer que cela fait croître l’engagement des salariés, pour 28% que leur fidélité à l’entreprise est augmentée et pour 20% que cela profite à leur productivité. Article lu sur http://www.focusrh.com/

La productivité décline en France depuis trente ans

  Depuis 1970, la productivité en France est passé de 3 % à 0,71 % par an seulement. L’OCDE consacre son colloque annuel à la baisse de la productivité constatée depuis trente ans. Ses causes divisent encore les économistes. Mais en réduisant les hausses de salaires et les gains de pouvoir d’achat, la faiblesse de la productivité menace la réduction des inégalités. C’est un recul lent mais continu. Selon l’OCDE, la productivité dans les pays développés continue de décélérer. D’après les calculs de l’organisation internationale, la croissance du PIB par heures travaillées a progressé de 1,2 % par an seulement depuis 2004, un rythme près de deux fois plus lent qu’entre 1996 et 2004 (+ 2,5 %). Selon le Conference Board, un think tank américain, la productivité américaine devrait même reculer en 2014 pour la première fois depuis 30 ans. Mais le phénomène n’est pas limité à l'outre-Atlantique. Ni récent. Dans les pays européens, la productivité a commencé à ralentir dès les années 1970. En France, elle a progressivement freiné de 3 % entre 1970-1996 à 2% entre 1996-2004. Elle a atteint 0,71 % seulement depuis 2004. Le tableau n’est guère plus favorable chez nos voisins. En Italie, la productivité a stagné depuis dix ans. Elle n’a progressé que de 0,86 % en Allemagne et de 0,45 % au Royaume-Uni et dans les pays nordiques. Les raisons de ce ralentissement devraient être au coeur du colloque annuel de l’OCDE, organisé le 31 mai et 1er juin. Car le débat, qui agite le milieu des économistes, est loin d’être purement théorique. Les gains de productivité sont le carburant indispensable pour générer des hausses de pouvoir d’achat. Lorsque les salariés travaillent plus efficacement, ils reçoivent une partie des gains sous forme d’augmentations de salaires. Désormais la machine est grippée. Ce qui rend plus difficile la réduction des inégalités. Un paradoxe difficile à expliquer Pour combien de temps ? Les économistes divergent sur les causes de ce ralentissement. Les plus pessimistes estiment que le progrès technique engendré par la révolution digitale n’a pas le même pouvoir de transformation que les précédentes révolutions industrielles engendrées par l’électrification par exemple et que le ralentissement est inexorable. Les plus optimistes arguent qu’une partie des services gratuits offerts aux consommateurs par les nouvelles plateformes n’est peut-être pas correctement mesurée par les systèmes statistiques. Même si les experts de l’OCDE reconnaissent qu’évaluer la productivité est délicate, " il semble que les erreurs de mesure ne soient pas la seule cause du ralentissement de la productivité", soulignent-ils. Autre raison possible au "paradoxe de la productivité" : les gains de productivité ne se sont pas encore diffusés  et de nouvelles innovations comme l’impression 3d ou la robotique pourraient y contribuer dans les prochaines années. Pour améliorer la productivité, l’OCDE  pointe la nécessité de continuer à investir. Selon l’OCDE, la contribution directe des nouvelles technologies de l’information à la productivité du travail a  atteint un pic à la fin des années 1990 et diminue depuis, particulièrement aux Etats-Unis ou en Suède. Dans ces deux pays, la part du PIB consacré aux investissements dans les TIC ont aussi reculé depuis le pic atteint début 2000. Solène Davesne Article lu sur http://www.usinenouvelle.com/

Nos dernières offres

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt.
En savoir plus | Ne plus afficher ce message

fermer