progress bar

8 astuces pour ne pas s’épuiser dès la rentrée.

#bien-être au travail #conseil #productivité

Voilà, c’est fini. La rentrée pointe le bout de son nez et il déjà l’heure de troquer son écran solaire contre un écran d’ordinateur… Mais alors, comment garder la tête hors de l’eau et ne pas se laisser submerger par la vague du retour de congé ? On vous dit tout pour repartir du bon pied sans stresser !

1. Anticiper votre to-do list de rentrée

Profitez d’avoir encore la tête dans le guidon pour lister les points culminants de cette rentrée et anticiper un maximum les tâches à accomplir. Mettez-vous dans les baskets de votre moi du futur et fixez-vous des objectifs réalisables en hiérarchisant vos missions de rentrée à l’aide de la matrice Eisenhower. 2 ou 3 tâches prioritaires, pas plus ! Et si ce n’est pas déjà fait, il sera toujours temps de le faire dès votre arrivée ;). 

2. Modifier votre date de retour de congé

Comme le disait Hubert Nyssen, Auteur et Fondateur des Éditions Actes Sud, « Le temps ça se prend ou ça se perd ». Alors, pour ne pas avoir à courir après pourquoi ne pas vous en accorder et ajourner votre date officielle de retour de congé d’un ou deux jours dans votre message d’absence ? Après tout, ce que votre interlocuteur ignore ne peut pas lui faire de tort…

3. Reprendre en douceur

Évitez de reprendre le lendemain de votre retour de congé. Votre cerveau a besoin d’un temps d’adaptation pour passer du mode “vacances” au mode “travail”. Offrez-lui une transition douce en reprenant, par exemple, un vendredi ? En plus de vous épargner les sempiternels « Ça va comme un lundi ! » de vos collègues aigris, reprendre un vendredi vous permettra, selon votre convention collective (👋 la Synthec), d’économiser des jours de congés. Alors, elle n’est pas belle la vie ?

envoyez-nous votre candidature !

déposez votre CV

4. Ne pas positionner de réunion le jour de son retour

Véritable sport national en entreprise, la réunion cannibalise votre temps de travail effectif et nuirait gravement à votre productivité (d’après le MIT Sloan Management Review). Si vous ne pouvez y échapper indéfiniment (Cf. L’entreprise peut-elle rationaliser la réunionite aiguë ?), évitez autant que possible de positionner vos réunions les jours qui suivent votre retour de congé. Préférez les positionner en milieu ou fin de semaine, le temps de reprendre vos marques, vous mettre à jour sur tous vos dossiers, trier vos mails et surtout planifier vos prochaines échéances.

5. Trier ses emails

Vos 3 000 emails non lus vous donneraient presque envie de repartir en congé ?
Pas de panique avec un peu de temps et de méthode vous en viendrez à bout en moins de temps qu’il n’en faut pour dire “Spam”. D’abord, retirez votre message d’absence. Ensuite, bloquez-vous du temps pour trier votre courrier. Supprimez en priorité les spams, publicités et newsletters grâce à un nettoyeur de boîte mail comme Cleanfox, CleanMail ou InstaClean. Créez-vous des dossiers ou libellés “Urgent”, « À traiter », “En cours” et “Archivé” et n’hésitez pas à utiliser les filtres pour remplir chaque catégorie.

Enfin, triez vos emails par statut, lisez-les en diagonal et répondez en priorité aux destinataires importants (clients, fournisseurs, supérieurs).

6. Prendre du temps pour soi

Sport, petit déjeuner, lecture, sieste, méditation, yoga… Gardez les bonnes habitudes prises pendant les vacances et prenez du temps pour vous ! N’hésitez pas à réserver des plages dédiées sur votre agenda… Une réunion de dernière minute est si vite arrivée ! Et pourquoi ne pas en profiter pour embarquer vos collègues dans ces nouveaux rituels ?

7. Demander des jours de télétravail

Si le retour au bureau a du bon, il peut également être source de stress. Merci les embouteillages, transports en commun, retards de train, small talks et distractions en tout genre ! C’est pourquoi demander 1 ou 2 jours de télétravail, quand c’est possible, dès son retour de congé peuvent-être salvateur pour votre travail comme  pour votre moral.

8. Prolonger les vacances grâce au workation

Tout droit débarqué des États-Unis, ce concept hybride vous permet d’allier travail (work) et vacances (vacation) dans un cadre idyllique. Exit les espaces de coworking avec vue sur le périph’ et bonjour les espaces de co-living avec vue sur le récif. Amplifié par la crise et le boom des digital nomads, le télé « travel » séduit de plus en plus de monde ! Ainsi, les entreprises vont même jusqu’à proposer des offres adaptées à ces travailleurs 2.0 : co-working, fibre, activités, all inclusive, séjour au prix d’un loyer… Alors, tenté ? Plus qu’à demander l’accord à votre employeur !

Et plus encore :

Envie d’aller encore plus loin dans les bonnes résolutions de la rentrée ? Laissez-vous  tenter par la méthode des 5s pour travailler « moins, mais mieux » en optimisant vos conditions de travail ?

8 astuces pour ne pas s’épuiser dès la rentrée.

à lire aussi

pourquoi on devrait arrêter de parler de congé parental.

lire l'article

chargement de l'article suivant

tous les articles sont affichés !

vous aimez nos articles ?

abonnez-vous à notre newsletter.

En inscrivant mon adresse email, j'accepte de recevoir les newsletters du blog Expectra.

envoyez cet article par mail.