Quitter son travail ou rester ? | Expectra
progress bar

Démissionner ou rester : comment trancher ?

#bien-être au travail #conseil #motivation

9 septembre 2021

Démissionner est une décision lourde de sens (et de conséquences). S’accrocher à un poste qui ne nous convient pas (ou plus) n’est toutefois pas toujours le choix le plus sage. Vous hésitez à quitter votre emploi ? Conseils pour celles et ceux qui se trouvent à la croisée des chemins professionnels.

Entre quête de sens et stabilité

Entre quête de sens et désir de stabilité, le choix est parfois cornélien. D’un côté, l’époque n’est plus aux carrières qui durent toute une vie ; la mobilité et la polyvalence sont encouragées ; et depuis la génération Y en particulier, le souhait de se réaliser et/ou de se réinventer est au cœur du projet professionnel. De l’autre, le spectre du chômage et de la précarité effraient plus que jamais. Vous hésitez entre vous accrocher à votre emploi ou aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte ? Quelques conseils pour tenter d’y voir plus clair.

Déterminer ses motivations

Quelle que soit votre situation, interrogez-vous sur la ou les raisons profondes de votre envie (ou crainte) de partir.

👉 Est-ce un désir de changement et/ou de progression ?
Si oui, peut-il éventuellement être satisfait en changeant les conditions de votre poste actuel sans pour autant démissionner ? Exemples : demander une promotion, une mutation, de nouvelles tâches ou responsabilités, changer de service, ou encore suggérer vous-même de petites modifications (des méthodes à la déco) qui pourraient insuffler un air neuf dans votre quotidien.

👉 Votre environnement de travail actuel ne vous correspond pas ou plus ?
N’hésitez pas à proposer des améliorations : cours de yoga ou méditation en entreprise, formation en communication bienveillante, apéros entre collègues, pratiques plus écoresponsables… En bref, « soyez le changement que vous désirez voir dans le monde » ! Au mieux, vous aurez obtenu satisfaction tout en ayant un impact positif sur votre communauté. Au pire, vous aurez au moins le mérite d’avoir essayé avant de larguer les amarres.

👉 Vous aimez votre emploi mais les relations sur votre lieu de travail impactent votre bien-être ?
La situation n’est pas forcément figée ! Il suffit parfois d’en parler avec les RH ou les équipes pour trouver des solutions. Vous pourrez apprendre à composer avec les différents types de personnalités, à gérer un collaborateur difficile ou encore travailler sur la gestion de vos émotions au travail.
Si en revanche votre bien-être physique ou mental est durablement affecté, mieux vaut vous protéger avant d’y laisser des plumes. Aucun poste ne mérite qu’on y laisse sa santé !

👉 Vous voulez partir mais quelque chose vous retient ?
Est-ce une peur de la nouveauté, celle de ne rien trouver de mieux ou un manque de confiance en vous ? Il est important de discerner la crainte qui vous bloque. Vous pouvez en discuter avec un responsable RH, faire appel à un conseiller en orientation ou même un thérapeute pour éclairer vos blocages et les dissiper si nécessaire.

Si les raisons sont d’ordre matériel ou financier (vous n’avez pas les moyens d’entamer une formation ou pensez avoir passé l’âge), tournez-vous vers un conseiller en emploi : de nombreuses solutions sur-mesure existent pour toutes sortes de profils.

En remontant à la source de votre dilemme, vous passerez peut-être ainsi de l’indécision à la détermination, et transformerez votre difficulté à faire un choix en opportunité d’améliorer les choses.

expectra expert de vos métiers RH, paie & juridique.

en savoir plus

Dresser la liste des points positifs

Vous connaissez la pratique de la gratitude ? Elle consiste à dresser une liste de choses – majeures ou infimes – pour lesquelles vous éprouvez de la reconnaissance dans votre vie. Elle peut être ponctuelle ou s’inscrire dans le quotidien. Essayez donc de transposer ce petit exercice, anodin en apparence mais très bénéfique, à votre vie professionnelle.

Y a-t-il encore des choses qui vous plaisent dans votre poste actuel ? Cela peut être une bonne relation entretenue avec un collaborateur, les petits plaisirs de la pause près de la machine à café, un sentiment d’être utile…

Peut-être réaliserez-vous qu’il s’agit juste d’une lassitude passagère et qu’à l’instar d’une romance qui s’essouffle, la flamme a simplement besoin d’être ravivée. 🔥

Si en revanche la liste des bénéfices et autres sources de joie apportés par votre travail est quasi-inexistante ou ne suffit pas à faire passer votre envie de partir, il est peut-être temps d’envisager de nouveaux horizons.
Au travail comme en amour, il ne s’agit pas de vivre comme si chaque jour était le dernier, mais comme si chaque jour devait recommencer éternellement !

Se connaître soi-même

Pour faire un choix professionnel majeur, il est essentiel de se poser les bonnes questions. En voici une liste non exhaustive :

  • Suis-je la même personne qu’au moment de mon embauche/de mes études ?
  • Combien de temps est-ce que je peux me projeter dans ce poste ?
  • Suis-je valorisé.e/stimulé.e dans ce poste ou mes compétences et mes talents sont-ils gâchés ?
  • Est-ce un ras-le-bol passager ou un malaise de longue date ?
  • Est-ce vraiment le travail qui pose problème ou autre chose ? (volonté de se consacrer à sa vie perso, frustrations relationnelles…)
  • Quelles sont mes valeurs et mes motivations principales : l’argent, la stabilité, le défi, la loyauté… ?
  • Quels sont au contraire les éléments les plus nocifs pour mon bien-être au travail : l’ennui, le stress, le manque d’éthique… ?

Or, pour répondre à ces questions et afin de prendre toute décision de manière éclairée, encore faut-il affiner sa connaissance de soi. Si votre incertitude naît d’une méconnaissance profonde de qui vous êtes et ce qui vous anime, les tests de personnalité peuvent vous aider. Le test de Myers-Briggs en particulier est très utilisé par les recruteurs et les psychologues du travail. Vous pouvez également vous appuyer sur les neurosciences ou encore retracer la chronologie de votre parcours pour détecter vos évolutions et le rôle qu’a joué votre personnalité (de manière positive et négative) à ces moments clés. Cela devrait vous permettre de mieux comprendre votre fonctionnement et vos aspirations.

Enfin, n’oubliez pas une certaine dose de lâcher-prise… Même si vous mettez toutes les chances de votre côté, rien ne peut en effet garantir que vous preniez LA meilleure décision. L’important est de prendre celle qui vous ressemble le plus, s’accorde avec vos aspirations profondes et ce, même si elle vous mène sur des chemins plus hasardeux.

Et si vraiment vous n’arrivez pas à vous décider, des alternatives existent : congé sabbatique, prospection d’autres emplois (parfois un simple entretien pour un autre poste peut créer un déclic)… Ou coucher toutes vos idées sur le papier, mettre votre questionnement sur pause et vous reposer la question dans 3 mois, 6 mois, 1 an… pour voir comment votre ressenti a évolué.

Et plus encore :

Réinventer son métier ou sa carrière est un défi passionnant ! Cela nous invite à faire preuve de créativité pour imaginer l’inexistant. Qui mieux que les artistes pour nous insuffler cette faculté ? Zoom sur leurs secrets qui ne demandent qu’à être transposés à nos métiers !

Démissionner ou rester : comment trancher ?

à lire aussi

Entreprise et Covid-19 : les précautions à prendre

lire l'article

chargement de l'article suivant

tous les articles sont affichés !

vous aimez nos articles ?

abonnez-vous à notre newsletter.

En inscrivant mon adresse email, j'accepte de recevoir les newsletters du blog Expectra.

envoyez cet article par mail.